Les musulmans québécois condamnent l’extrémisme et en appellent la justice

June 7, 2006

Les musulmans du Québec sont choqués et outragés par les nouvelles du complot terroriste présumé découvert en Ontario. Nous réitérons notre condamnation du terrorisme et de l'extrémisme sous toutes ses formes et manifestations. L'extrémisme, la violence, les crimes politiques et les actions illégales n'ont aucune place dans notre société Canadienne et sont unanimement condamnés par tous les membres de notre communauté.

Bien que nous réprouvons fortement de tels actes présumés, nous pressons tous les Canadiens et surtout les médias ne pas condamner avant qu’il y ait eu un jugement et respecter le fait que les accusés sont maintenant dans les mains du système judiciaire. Nous devons travailler d’arrache-pied pour protéger la justice et respecter les valeurs canadiennes d'égalité et de justice. Les accusés devront être réputés innocents tant que la preuve de leur culpabilité n’aura pas été faite au cours d’un procès transparent et impartial conforme aux règles en vigueur et aux valeurs de justice naturelles. S’ils sont reconnus coupables, les accusés devront être traités comme des criminels dont les actes ne représentent ni les valeurs de notre communauté, ni la Foi musulmane. En cas de condamnation effective par les tribunaux, les musulmans canadiens seront les premiers féliciter et remercier les agents des services de police pour avoir su déjouer de tels projets criminels.

Nous croyons que l'extrémisme est un phénomène social généré, entre autres, cause des politiques d'exclusion sociale et des stéréotypes ethniques auxquels certaines communautés sont confrontées. Il n’est ainsi pas inhabituel que des citoyens, appartenant des groupes ethniques ou culturels spécifiques, soient victimes de discrimination et relégués au rang de citoyens de seconde zone, c’est le moins qu’on puisse dire.

La communauté Musulmane s’est maintes reprises élevée contre le racisme, qui s'exprime au travers des préjugés racistes et de l’islamophobie. Nombre de fois, elle a demandé nos politiciens et aux médias de prendre des mesures vigoureuses pour combattre toutes formes de racisme, de haine et d'intolérance. De fait, nous invitons notre gouvernement faire preuve de cohérence et constance dans l'application de politiques visant assurer l'intégration de tous les Canadiens et ainsi protéger toutes les communautés contre le racisme, l’exacerbation des stéréotypes et l'exclusion sociale.

Nous applaudissons et remercions le Premier ministre de l'Ontario, les porte-parole du SCRS et de la GRC, le Maire de Toronto et le Chef des services de police de Toronto pour leurs déclarations objectives exprimant beaucoup d’empathie et de respect envers la communauté Musulmane. Ils ont clairement mentionné ces actes comme des actes criminels présumés, motivés par la politique et la haine et non pas par des préceptes religieux ou Foi en quelques religions que se soit. Nous tenons également remercier tous les intervenants qui au niveau du Canada et du Québec ont fait des commentaires positifs et constructifs, et qui se sont portés solidaires de la communauté Musulmane. Ces déclarations sont un modèle que nous devons suivre dans les temps durs auxquels nous faisons tous face. Elles résonnent comme un vibrant appel, nous tous, nous qui en tant que canadiens, devons rester unis contre tout acte criminel indépendamment de notre appartenance ethnique, religieuse ou culturelle.


Finalement, nous en appelons toutes les institutions canadiennes pour travailler avec nous, main dans la main, dans la lutte contre toutes les formes de crime et d'intolérance dans notre société. Nous devons travailler dans une relation de respect mutuel entre partenaires.